PARTICIPATION CITOYENNE


Nous continuons notre bilan sur l’année écoulée avec aujourd’hui la participation citoyenne, participation des habitants.

 Contexte

La participation des habitants et plus largement la démocratie participative ne sont pas des concepts nouveaux. Pour autant leur mise en œuvre concrète a souvent souffert d’un manque de point d’appui et de soutien (politique et institutionnel en particulier), d’outillage ou de méthodologie. De fait, les différentes démarches ou dispositifs participatifs sont parfois restés confidentiels ou au stade de l’intention.

Le contexte actuel semble plus propice et porteur. L’ambition d’impliquer les habitants dans la mise en œuvre de politiques publiques (légitimités par la loi à l’instar des conseils citoyens ou des conseils de vie sociale) tend aujourd’hui à changer d’échelle en passant de la « coopération symbolique » au « pouvoir effectif des citoyens ».

Et cela pour deux raisons principales selon nous :

  • d’une part parce que les enjeux demeurent et plaident pour plus de démocratie et de participation (en particulier pour faire face à la crise de la représentation politique dont l’un des signes est l’abstention mais aussi pour renforcer la citoyenneté, l’action collective et redonner aux habitants, en particulier les plus fragiles, du pouvoir d’agir) ;
  • d’autre part parce qu’émergent et se généralisent de nouvelles formes de participation, non institutionnelles, en particulier facilitées par le développement du numérique et d’applications spécifiques, qu’on regroupe sous la notion de « civic tech » (ce que nous expérimentons dans le cadre d’une mission de mise en place d’un budget participatif pour le compte d’un bailleur social qui débute actuellement).

Pour autant, le changement de culture politique, d’habitudes partenariales et de pratiques professionnelles que cela implique est parfois trop peu pensé, anticipé… (ce que nous avons pu évaluer en accompagnant des conseils citoyens, en évaluant le dispositif « Fonds de Participation des Habitants » en Nord-Pas-de-Calais). En effet, il ne s’agit plus d’informer des habitants passifs, de recueillir l’avis d’habitants experts ou de ferrailler avec des groupes d’habitants militants mais de coopérer avec des citoyens qui ont désormais une place garantie dans la gouvernance de certaines politiques publiques.

Réalisations

Avec la Fondation de France, ce sont d’autres modalités d’émergence et de soutien aux initiatives d’habitants qui ont vu le jour : expérimentation d’appels à idées en continu ouvrant droit à des modes d’accompagnement collectifs et individuels (expérimentation « dynamiques territoriales » accompagnée par COPAS sur le territoire de Lens Liévin Hénin Carvin à travers une opération intitulée « mine d’idées »).

Dans le cadre de nos premières missions de formation des conseils citoyens, nous poursuivons certaines démarches (en particulier avec la ville de Pierrefitte sur Seine – 93 mais également prochainement avec la Préfecture de la Somme) pour co-produire entre collectivités locales et conseils citoyens des conventions partenariales inscrivant les citoyens au cœur de la gouvernance de la Cité.

Pour le compte de l’INSET/CNFPT, COPAS a organisé une formation sous forme de séminaire d’échange et de co-conception qui a permis de tracer des pistes et des modes d’action et d’organisation adaptés à la prise en compte de la participation dans les stratégies et modes d’organisation des collectivités territoriales.

Pour le compte de la RIVP (Régie Immobilière de la Ville de Paris), nous initions une mission consistant à mettre en place un budget participatif à destination des locataires. C’est l’ensemble du dispositif (alliant solution technique, formation des locataires, définition des critères de sélection des projets, des modalités de vote, etc.) qu’il s’agira de développer, d’expérimenter et d’évaluer.

Que peut-on retenir de ces interventions ?

Faciliter les transitions en développant de nouvelles formes d’accompagnement

Renforcer les pratiques participatives, développer des formes de coopération nouvelle entre habitants, élus et techniciens ne se décrète évidemment pas. Il est dès lors utile et pertinent d’accompagner non pas les « seuls habitants », qu’il s’agirait de former et d’outiller, mais de travailler dans une approche bien plus systémique pour expérimenter concrètement d’autres formes de gouvernance, de modèles d’organisation, de dispositifs de soutien, d’initiatives, etc.

Notre expertise

  • Conseil et ingénierie : conception de démarche / dispositifs participatifs pouvant aller jusqu’au déploiement technique de plateformes numériques de type budget participatif),
  • Accompagnement à la mise en œuvre et animation des démarches participatives
  • Formation  des parties prenantes selon des techniques d’animation participatives
Facebook Twitter Linkedin Mail