LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS


Le mois de janvier c’est traditionnellement le mois des voeux. D’ailleurs, toute l’équipe COPAS vous souhaite une très belle année 2017. Une année participative et coopérative!

C’est également le mois des bilans: bilan comptable, bilan pédagogique et financier des organismes de formation, bilan des bonnes pratiques coopératives, etc.

Dans cette optique, nous souhaitons faire le point sur nos différents axes d’intervention, qui nous ont mobilisé tout au long de cette année 2016 et partager avec vous nos réflexions quant à l’année qui débute.

Aujourd’hui intéressons nous à la question de la lutte contre les discriminations, la diversité et la laïcité.

La lutte contre les discriminations

Contexte

L’année 2016 a été marquée par un regain d’intérêt pour les question de lutte contre les discriminations, notamment par l’Etat et les collectivités, plusieurs études d’envergure nationale ont été menées (rapport l’Horty : les discriminations dans l’accès à l’emploi public ; rapport France Stratégie : Le coût économique des discriminations, rapport remis à la ministre du travail en novembre 2016 sur la base d’un testing), tandis qu’au niveau local, les plans de prévention et de lutte contre les discriminations prévues dans le cadre des contrats de ville amènent certaines collectivités à réinvestir la question.

Réalisation

COPAS a poursuivi son engagement de plus de 15 ans  sur cette question en réalisant  des dizaines de  sessions de formation pour les agents de la ville de Paris et de Dunkerque, nous avons également réalisé deux diagnostics de territoires, l’un pour l’agglomération du Grand Périgueux financé par le CGET et l’autre dans le cadre d’un projet  déposé auprès la DRJSCS du Nord Pas de Calais pour réaliser un état des lieux des démarches de lutte contre les discriminations menés sur la région des Hauts de France.

Que peut-on retenir de ces interventions ?

Sur les dynamiques territoriales, certaines collectivités se sont saisies des contrats de ville pour réinvestir la problématique (obligation d’un plan de lutte contre les discriminations dans les contrats de ville). Cela a permis de réinterroger les pratiques, les systèmes d’actions générant des discriminations et de commencer à s’organiser pour mettre en place de véritables plan d’action (Périgueux).

Malgré des initiatives locales intéressantes, c’est une préoccupation qui demeure le plus souvent secondaire. La lutte contre les discriminations étant le plus souvent considéré comme un enjeu de morale républicaine (garantir le principe d’égalité, ce qui n’est pas rien), mais encore trop rarement comme un levier de développement social et économique que soit au niveau des territoires ou des organisations.

Les perspectives

Les politiques publiques de lutte contre les discriminations manquent parfois de continuité, toutefois les différents rapports cités plus haut qui révèlent l’étendu et le coût des différentes formes de discriminations pourraient amener aussi bien les acteurs publics que privés à s’intéresser et à investir davantage la problématique. Nous serons au côté des acteurs qui le souhaitent pour les accompagner  dans leurs réflexions et dans leurs actions (plan de lutte contre les discriminations, obtentions de labels diversité…) et dans la formation de leurs personnels.

Notre expertise

Accompagnement  dans la mise en place de stratégie de lutte contre les discriminations (du diagnostic au plan d’action) | formations actions | formations

Laïcité

Contexte

La laïcité est un principe constitutionnel qui garantie aux citoyens la liberté de conscience et de croyance, la séparation des églises et de l’Etat et l’égalité de traitement de tous les citoyens quelles que soient leurs croyances ou non croyance. Force est de constater que malgré  les implications professionnelles que sous tend la laïcité, ce principe encadré par différentes lois reste mal connu, objet d’interprétations plus ou moins rigoureuses, de tensions dans les équipes ou encore entre professionnels et usagers dans les services publics.

Réalisations

Dans ce contexte, Copas à former plus de 2500 encadrants des différentes directions de la Ville de Paris, environ 400 cadres du département de Seine Saint Denis durant l’année 2016, selon différents formats (conférences ou groupes d’une vingtaine de personnes). Par ailleurs l’un de nos consultants a été habilités par le CGET pour mener des formations auprès de différents publics (fonctionnaires, salariés de différentes associations, de bailleurs sociaux…)

Que peut-on retenir de ces interventions ?

La laïcité et la gestion du fait religieux sont loin de poser des difficultés dans tous les métiers et dans toutes les organisations dans lesquelles nous sommes intervenus. Ce sont des sujets  sur lesquels les professionnels attendent  des points de repères pour construire des postures professionnelles claires vis à vis de leurs équipes et des usagers.

La question des pratiques religieuses et de leur encadrement au nom de la laïcité peut engendrer des clivages, des tensions. Elles sont en partie désamorcées dès lors que l’histoire, l’esprit de la laïcité est explicitée, au delà des simples règles de Droit.

Au delà du cadre légal, il existe un réel intérêt collectif à aborder les questions de laïcité et de religion dans des démarches constructives de vivre ensemble malgré les différences de croyances.

Les perspectives

Le CGET a mis en place un ambitieux plan de formation relatif aux valeurs de la Républiques plutôt orienté «Laïcité », nous serons partie prenante de ce plan de formation. Par ailleurs nous continuerons à répondre aux associations et aux collectivités qui nous sollicitent régulièrement sur cette problématique.

Notre expertise

La formation et l’ingénierie de formation

Facebook Twitter Linkedin Mail